mesures de soutien gouvernementales

Mesures provinciales

Vous êtes une personne proche aidante en emploi ? Il existe des mesures de conciliation. 

 

Loi 176 sur les normes du travail au Québec

  • 2 jours de congé rémunéré (s’ils n’ont pas été pris pour un autre motif au cours de l’année)
  • 8 jours de congé non rémunéré
  • Absence sans salaire : jusqu’à 16 semaines pour un adulte gravement malade ou blessé, 35 semaines pour un enfant.
  • Absence sans salaire : jusqu’à 27 semaines pour un adulte en fin de vie, 104 semaines pour un enfant mineur.
  • 5 jours d’absence, dont 2 avec salaire en cas de décès (membre de la famille proche)
  • 1 jour d’absence en cas de décès d’un membre de la famille éloignée
  • Absence sans salaire jusqu’à 104 semaines en cas de décès de son enfant mineur

Mesures fédérales

Prestation d’assurance-emploi pour personnes proches aidantes

  • En cas de maladie et accident grave nécessitant la présence d’un proche aidant
  • 55% du salaire jusqu’à 573$ par semaine durant :
    • 15 semaines pour un adulte
    • 35 semaines pour un enfant mineur

Prestation de compassion pour personnes proches aidantes

  • En cas de fin de vie de la personne aidée
  • 55% du salaire jusqu’à 573$ par semaine
  • Jusqu’à 26 semaines maximum
  • Partageable entre plusieurs personnes proches aidantes

Prestation canadienne de relance économique pour les proches aidants (mesure temporaire)

Il s’agit d’une mesure gouvernementale temporaire mise en place durant la pandémie. Les proches aidants ont droit à cette prestation si: 

 

1) la personne aidée est trop à risque d’avoir des conséquences graves en cas de contamination à la COVID-19 et ne peut donc pas aller à son école, son centre de jour, son centre de soin, son activité occupationnelle, son service de garde. Un certificat d’un médecin ou d’une infirmière praticienne est alors obligatoire.

2) le centre de jour, l’activité occupationnelle, le service de garde ou l’école de la personne aidée est fermé complètement ou fonctionne avec des horaires réduits ou les ratios ne permettent pas à toutes les personnes de profiter de ces lieux.

3) La personne qui s’occupe normalement de la personne aidée n’est pas disponible à cause de la pandémie.

Critères d'admissibilité des différentes prestations

  • Avoir accumulé 600 heures d’emploi au cours de 52 semaines
  • Détenir un certificat médical

À noter que les travailleurs autonomes ayant cotisé à l’assurance-emploi et les personnes dont le proche est à l’extérieur du Canada sont aussi admissibles.